Le Figaro.fr

 

 

        

   

VIDÉO - Le nouveau film du réalisateur de Drive, Nicolas Winding Refn, se précise dans trois nouveaux extraits choc où la brutalité est reine.

                       
Publicité

Bons plans GuessSpécial sacs à main

Voir la collection
1/5
                                   

Les retrouvailles entre Ryan Gosling et Nicolas Winding Refn s'annoncent extrêmes. Trois extraits choc dévoilent davantage l'intrigue d 'Only God Forgives , sélectionné en compétition au Festival de Cannes. Le premier est un long dîner embarrassant entre Julian (Ryan Gosling), sa mère (Kristin Scott-Thomas) et sa petite-amie, Maï. Le silence règne, seule la mère prend la parole pour clamer que son fils est un dealer, doté d'un plus petit pénis que son frère, et la rivalité qui existait entre les deux hommes.

Dans le deuxième, extrait, Julian massacre un homme sans aucune hésitation et toujours en silence dans l'ambiance feutrée d'une boite de nuit thaïlandaise. Julian traîne son adversaire par la mâchoire tout le long du couloir. Le héros mutique interprété par Ryan Gosling n'est pas sans rappeler celui de Drive. Normal puisqu'il s'agit du même réalisateur, le Danois Nicolas Winding Refn. Mais Only God Forgives s'annonce bien plus violent et noir que Drive, primé à Cannes en 2011. Le troisième extrait le confirme.

Sang, massacre et fusillade

Une fois de plus, la scène est silencieuse, tournée au ralenti. L'atmosphère est moite et tendue. Des clients dînent calmement dans un restaurant de Bangkok, lorsqu' une fusillade éclate, massacrant la foule. La vidéo est d'une violence à peine contenue: le sang gicle contre les murs. Femmes ou vieillards, personne n'est épargné. La scène se termine en course-poursuite tragique entre un policier (Vithaya Pansringarm) et un malfrat.

Le film raconte l'histoire de Julian, un gangster américain exilé à Bangkok, où il tient un club de boxe, façade d'un trafic de drogue qu'il dirige. Face à lui, un flic thaïlandais bien décidé à démanteler le réseau. La mère de Julian, chef d'une vaste organisation criminelle, débarque des États-Unis afin de rapatrier le corps de son fils aîné, Billy, qui vient de se faire tuer pour avoir sauvagement massacré une jeune prostituée. Ivre de rage et de vengeance, elle exige de son cadet la tête des meurtriers.

Only God Forgives sera dans les salles françaises le 22 mai.

  • Préc
    Cannes 2013 : Jim Jarmusch revient en compétition                
    Suiv
                         Voir tous les articles Festival de Cannes                
  • L'auteur
  • Sur le même sujet
  • Réagir (0)
  • Partager
                            
                                        Partager cet article                                    
      •                                           
                                                      
      • Envoyer par mail
    Envoyer par mail
                                          

    Ryan Gosling, roi du silence et de la violence dans Only God Forgives

    VIDÉO - Le nouveau film du réalisateur de Drive, Nicolas Winding Refn, se précise dans trois nouveaux extraits choc où la brutalité est reine.

    <                                    Envoyer cet article par e-mail                                    
    Séparez les adresses e-mail de vos contacts par des virgules.
                                                    
                                                           

    Ryan Gosling, roi du silence et de la violence dans Only God Forgives

    VIDÉO - Le nouveau film du réalisateur de Drive, Nicolas Winding Refn, se précise dans trois nouveaux extraits choc où la brutalité est reine.

    J'accepte de recevoir la newsletter quotidienne du Figaro.fr

    Oui                                             Non                                        
  • Imprimer
  • Haut de page