LE FIGARO.fr

 

 

 

 

Après avoir revêtu la cape de Batman pour Christopher Nolan, Christian Bale enfile la toge de Moïse pour Ridley Scott.

Après avoir revêtu la cape de Batman pour Christopher Nolan, Christian Bale enfile la toge de Moïse pour Ridley Scott.

Les studios Twentieth Century Fox dévoilent une première image du péplum de Ridley Scott, attendu sur les écrans français pour le 24 décembre 2014.

Barbe bien taillée, toge immaculée, regard de braise. Le comédien Christian Bale a plutôt fière allure sur cette première photographie d'Exodus de Ridley Scott, tout juste diffusée par la Fox sur le site américain Empire. L'interprète de Batman, qui a fait ses adieux au superhéros fétiche de Christopher Nolan dans The Dark Knight Rises en 2012, campe un personnage qui relève d'une autre histoire, cette fois d'ordre religieux: le premier prophète du judaïsme Moïse, connu pour avoir conduit le peuple hébreu hors d'Égypte, après que les dix plaies infligées par Dieu au pays des pyramides ont permis la libération du peuple d'Israël.

La relecture de cet épisode biblique par le réalisateur de Gladiator racontera l'histore du prophète, de son abandon sur le Nil alors qu'il était nouveau-né à son long périple dans le désert (quarante ans) pour sauver de leur condamnation à mort les esclaves hébreux, en passant par ses premiers pas au sein de la famille royale, élevé par la propre fille du pharaon.

Ajoutés à ce synopsis ambitieux, les participations de Joel Edgerton (le méchant de Gatsbyle Magnifique) dans le rôle de Ramsès, de Sigourney Weaver dans celui de sa mère et de Ben Kingsley sous les traits d'un intellectuel hébreu ainsi que les effets spéciaux prometteurs (imaginez la fameuse traversée de la mer Rouge, l'invasion de grenouilles ou de sauterelles en 3D...) laissent présager une épopée spectaculaire qui rencontrera peut-être un succès idendique à celui des Dix Commandements de Cecil B. DeMille, en 1957. Le long métrage avait récolté pas moins de sept nominations aux oscars et une statuette, celle - justement -, des meilleurs effets spéciaux.

Ridley Scott n'est pas le seul à (re)nouer avec le péplum. La cité de Pompéi revivra ses dernières heures devant la caméra de Paul W.S. Anderson le 19 février 2014. 300, la Naissance d'un Empire de Noam Murro, sur les troupes athéniennes qui durent contre-attaquer l'empire Perse, est attendu pour le 5 mars. Quelques jours plus tard, surgira sur les écrans le musculeux Hercule sous l'objectif de Renny Harlin. Un autre biopic consacré au demi-dieu, réalisé par Brett Ratner, lui fera de l'ombre fin août. Quant au très attendu Noé , de Darren Aronofsky, il prendra la mer en avril sous les traits de Russell Crowe. Scott saura-t-il défier la concurrence? Verdict dans les salles obscures françaises... le 24 décembre.